Chromatika

Pratiques

Le Centre de philosophie pratique « Chromatiques whiteheadiennes » (A.S.B.L.) est dirigé par Michel Weber, Docteur en philosophie et Professeur adjoint à l’Université du Saskatchewan.

Créé en 2006, le Centre oriente ses travaux selon trois axes complémentaires : recherche, publication et pratique. Chacun de ces axes reflète dans son ordre les principes directeurs de l’agir philosophique : créativité, efficacité et vision.

Le site Chromatika introduit brièvement aux activités théoriques (« recherches ») et pratiques (« coaching existentiel », « dialogue socratique » et « hypnose éricksonienne ») du Centre, activités qui constituent les deux foyers de l’ellipse philosophique elle-même. Enfin, il présente les résultats de ses recherches ainsi que les modalités de leurs diffusions (« publications »).

Coaching existentiel et philosophie pratique

Depuis 2007, l’activité pratique du Centre consiste principalement en l’organisation d’un cabinet philosophique exploitant les acquis théoriques des philosophies organiques whiteheadienne et jamesienne. Il accueille les individus en quête de sens, que celle-ci soit globale ou ponctuelle.

Alfred North Whitehead (1861–1947) et William James (1842–1910) sont deux penseurs complémentaires : le premier utilise volontiers le pouvoir généralisateur de l’imagination tandis que le second fait la part belle à l’expérience brute.

Le cabinet a intégré le Centre Kinos (LLN) en mai 2014. Il se situe à présent au Centre médical Tonaki (1, voie de la petite reine, 1348 Louvain-la-Neuve).

Il est également possible de prendre rendez-vous à Fort Jaco (126 rue du Ham, 1180 Uccle).

Les prises de rendez-vous se font au 0495 316 456.

Hypnose conversationnelle

Depuis 2009, l’activité pratique du Centre comprend également la mise en œuvre d’outils hypnothérapeutiques polyvalents inspirés directement des travaux de Milton Erickson et de Gérald Brassine. La finalité est double : recadrer les dérives psychosomatiques lorsque le dialogue socratique s’avère inefficace et traiter les expériences traumatogènes elles-mêmes.

Milton H. Erickson (1901–1980), psychiatre et hypnothérapeute, a renouvelé de fond en comble la pratique clinique de l’hypnose. On peut affirmer sans hésiter que toutes les écoles hypnothérapeutiques sérieuses ont été directement influencées par ses travaux.

Contact : Praxis AT chromatika.org

Cabinet : 79 chaussée de Vleurgat, 1050 Bruxelles (Belgique)

Thérapie psychocorporelle ayurvédique

Depuis 2019, le Centre travaille en synergie avec les perspectives systémique et ayurvédique. L’ « Ayurvéda » est la connaissance de la vie en acte. La thérapie psychocorporelle ayurvédique porte sur tous les aspects de la vie : physiques et mentaux, mais aussi énergétiques et spirituels. Elle peut se définir à l’aide de ses présupposés : holistique, haptique et empathique.

1. holistique : esprit et corps sont intrinsèquement liés et ils ne peuvent être séparés de leurs environnements physique et culturel. Si vous voulez savoir quelles étaient vos pensées d’hier, regardez votre corps d’aujourd’hui. Si vous voulez savoir à quoi ressemblera votre corps de demain, regardez vos pensées d’aujourd’hui (En Occident si vous voulez savoir quelles étaient vos pensées d’hier, vous questionnez vos pensées d’aujourd’hui. Et si vous vous demandez à quoi ressemblera votre corps de demain, vous regardez votre corps d’aujourd’hui.)

2. haptique : le toucher, au sens large, est incontournable. Il accompagne toutes les étapes de la vie, depuis la gestation et la naissance jusqu’à l’agonie et la mort. Le contact physique est, par essence, rassurant, ancrant et émancipant ; c’est un mode de communication fondamental. Lorsqu’il n’est plus possible, il y a eu trauma. Lorsqu’il est ignoré, son absence provoque la folie et la mort. famille cœur interdépendance

3. empathique : l’empathie est une condition sine qua non de toute thérapie digne de ce nom. Qui dit thérapie dit art de prendre soin, d’intégrer, d’harmoniser, de rééquilibrer. Il y a beaucoup de thérapies aux prétentions diverses, celles-ci se distinguant d’après leurs buts — ce sur quoi porte l’art harmonisateur —, et leurs méthodes. Il y a trois conséquences pratiques, je l’ai déjà écrit. Premièrement, on soigne le cœur, par le cœur. Deuxièmement, on travaille sur le corps, en visant l’esprit. Troisièmement, on questionne l’esprit, en impliquant le corps.

Contact : Weber AT metabyanga.com

Cabinet : Centre Médicourt : 231 Avenue des Combattants, 1490 Court-St.-Étienne

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0